Previous Page  5 / 50 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 5 / 50 Next Page
Page Background

5

- Impact écologique

- Impact parasitaire

- Impact social

- Quelles sont les stratégies d’action ?

Le travail financé essentiellement par le Conseil Général des Hauts-de-Seine avec une

contribution du Conseil Général de Seine-Saint-Denis (ODBU), sera présenté de façon

synthétique. Les rapports complets d’étudiants (rapports de licence, master ou thèse) et les

publications scientifiques issues de cette recherche ne seront pas repris in extenso dans ce

rapport.

2 – PRESENTATION DE L’ESPECE

2a. Caractères généraux

Nom Français : Perruche à collier.

Nom Anglais: Rose-ringed parakeet.

Nom Latin :

Psittacula krameri

.

Ordre : Psittaciformes

Famille : Psittacidae

Sous-Famille : Psittacinae

Genre : Psittacula

La perruche à collier, d’une longueur et d’une envergure d’environ 40 cm, a un

plumage vert clair, une queue longue et pointue, et son bec est crochu, large et arrondi, de

couleur rouge plus ou moins foncé. Les rémiges sont vertes foncées au-dessus, et grises en

dessous tandis que la queue est verte bleuâtre sur les rectrices centrales, et les sous

caudales sont ocrées. Le mâle possède un fin collier noir et rose que les femelles et les

immatures (jusqu’à l’âge de 3 ans) ne possèdent pas. La perruche a un cri puissant et

strident.

Cet oiseau est sédentaire dans ces aires d’origine. Son régime alimentaire sur lequel

nous reviendrons en détail est essentiellement granivore-frugivore : céréales, fruits,

bourgeons, fleurs

5

et il niche généralement dans les cavités d’arbre ou les fissures de rocher.

C’est un oiseau précoce qui se reproduit dès la fin de l’hiver

6

et peut élever avec succès

jusqu’à 2-3 jeunes (couvée de 2 à 6 œufs incubés 21 jours ; nourrissage au nid durant une

quarantaine de jours).

La perruche à collier est grégaire aussi bien en alimentation (elle s’alimente assez

systématiquement en groupe tout au long de l’année), en reproduction (elle établit son nid de

préférence à proximité d’autres congénères) qu’en rassemblements nocturnes (elle constitue

des dortoirs regroupant la grande majorité des oiseaux de la région).

Comme la plupart des oiseaux, la perruche à collier à un rythme journalier nettement

bimodal avec une alimentation importante en début et fin de journée et des phases de repos

plus importantes en milieu de journée.

5

Dhindsa & Saina - Journal of Bioscience, 1994 ; Bendjoudi et coll. – Alauda, 2005

6

Juniper & Parr - A guide of the Parrots of the world ,1998