Previous Page  15 / 50 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 15 / 50 Next Page
Page Background

15

3b- Analyse des dortoirs nocturnes

Les concentrations d’observations de perruches en nord Seine-Saint Denis et sud

Hauts-de-Seine (entre les communes de Massy et d’Antony) correspondent aux localisations

des 2 gros dortoirs nocturnes de perruches observés de 2008 à 2012 en Ile-de-France. Ils

existaient semble-t-il depuis le début de l’introduction des perruches, étant liés à la proximité

des sites d’aéroport d’où elles se sont échappées

17

. Chacun de ces dortoirs qui regroupent

plusieurs centaines d’oiseaux drainent des perruches depuis plus de 20 km. Ainsi nous

avons suivi des oiseaux qui exploitaient en journée une zone près de Versailles ou de Saint

Cloud et regagnaient chaque soir un boisement situé près de la ville d’Anthony. La

concentration de tous les oiseaux permet un comptage assez précis des effectifs.

En hiver 2012-2013, l’exaspération des citadins logeant dans les immeubles proches

du dortoir de Massy a entrainé une action de leur part qui a fait éclater le dortoir en plusieurs

petits rassemblements difficiles à détecter. Pourtant en début 2014, 1400 perruches étaient

comptés de nouveau dans ce dortoir et en novembre 2014 3500 individus. Une recherche en

soirée des divers rassemblements et l’analyse d’observations vespérales obtenues par voie

de presse ont permis de proposer une carte actuelle des dortoirs potentiels. Nous avons tout

juste commencé cette fin d’année à essayer de les valider. Il semble dans tous les cas que

les oiseaux aient créé des dortoirs dans de nouvelles zones comme les Yvelines.

17

Voir Clergeau et coll. – Alauda, 2009