Previous Page  12 / 50 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12 / 50 Next Page
Page Background

12

jardins privés. Les cartes montrent l’ampleur de la propagation et sa forme qui privilégiait un

axe nord-sud en 2009 beaucoup moins visible en 2014.

Les cartes des seules nidifications pour les mêmes périodes montrent le cœur actif

de la zone de propagation. Les perruches sont concentrées plutôt dans un rayon de 25 km

autour de Paris et surtout dans le sud (Hauts-de-Seine, Val de Marne). Les reproductions

sont observées sur une surface d’environ 800 Km² jusqu’en 2009 et sur environ 1900 km²

actuellement, soit largement plus du double de surface occupée par des oiseaux installés.

Les perruches ne se reproduisent que depuis quelques années dans les Yvelines et la

Seine-et-Marne. On note qu’à chaque période, des oiseaux sont vus ponctuellement assez

loin de cette aire de reproduction.

L’estimation des effectifs de perruche à collier en Ile-de-France est devenue plus

délicate à réaliser depuis quelques années (voir 3b). Jusqu’en 2012, les comptages dans les

2 gros dortoirs qui rassemblaient quasiment toutes les perruches de la région permettaient

d’avoir un décompte minimal assez proche des effectifs totaux. Nous obtenions 1050

perruches en 2008 et 2700 perruches en 2012 sur les 2 dortoirs. L’éclatement des dortoirs

en 2013 ne permet plus cette certitude (difficulté de trouver et compter les oiseaux dans de

petits rassemblements) mais le comptage de l’hiver 2014-2015 donne pour le seul dortoir de

Massy plus de 3500 perruche. L

’estimation pour l’hiver 2013-14 est supérieure à 5000

individus pour l’Ile-de-France.

Illustration 8 : L’évolution du nombre de sites de nidifications traduit l’évolution

générale de l’espèce en Ile-de-France : les effectifs comme les sites de nidification suivent

une courbe exponentielle.