L’arrêté ministériel du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain, abroge l’arrêté du 30 juillet 2010.

La perruche à collier figure sur l’annexe 1 de cet arrêté.

Selon l'article 2 : Est interdite sur tout le territoire métropolitain et en tout temps l'introduction dans le milieu naturel, qu'elle soit volontaire, par négligence, ou par imprudence, des spécimens vivants des espèces animales énumérées en annexe 1 au présent arrêté."

Lire l'Arrêté sur le site de legifrance.gouv.fr

Pour en savoir plus notamment sur les textes de loi, consulter la rubrique Ressources documentaires

 

L'étude du MNHN

Philippe Clergeau,écologue, professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, a réalisé pour le compte du Département des Hauts-de-Seine une étude sur Psittacula krameri.

Consultez l'étude en ligne

Responsabilité citoyenne

Relâcher et nourrir des espèces ayant un potentiel connu d’invasion peut causer à plus ou moins long terme de graves perturbations de l’environnement.

Lire l'article

Les ravages de la perruche dans le monde

Les individus échappés ou relâchés volontairement, ont formé des colonies durables dans plus de 35 pays sur les 5 continents.

Lire l'article