Les atouts charme de la Psittacula krameri portent préjudice à la gestion de l'espèce en Île-de-France.

 

Dans un contexte de développement du commerce international des nouveaux animaux de compagnie, les villes constituent des points d’entrée privilégiés pour les introductions d’animaux exotiques (...).

L’arrivée de la Perruche à collier dans la métropole parisienne offre la possibilité d’étudier les perceptions et appréciations par les citadins d’une espèce invasive potentielle qui suscite à priori leur sympathie (...).  Alors que cet oiseau est spontanément apprécié pour son exotisme, un retournement de valeur s’opère à mesure que sa population augmente et qu’il devient commun.

Pour en savoir plus

Lire le résumé de l'article : De la belle exotique à la belle invasive : perceptions et appréciations de la Perruche à collier ( Psittacula krameri) dans la métropole parisienne par Alizé Berthier, doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Philippe Clergeau, professeur, Museum national d’Histoire naturelle, Richard Raymond, chargé de recherche, CNRS. ANNALES DE GÉOGRAPHIE n° 716 - ©Armand Colin

 

L'étude du MNHN

Philippe Clergeau,écologue, professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, a réalisé pour le compte du Département des Hauts-de-Seine une étude sur Psittacula krameri.

Consultez l'étude en ligne

Responsabilité citoyenne

Relâcher et nourrir des espèces ayant un potentiel connu d’invasion peut causer à plus ou moins long terme de graves perturbations de l’environnement.

Lire l'article

Les ravages de la perruche dans le monde

Les individus échappés ou relâchés volontairement, ont formé des colonies durables dans plus de 35 pays sur les 5 continents.

Lire l'article